Le financement participatif est un mode de financement de plus en plus répandu. Une étude récente menée par le cabinet KPMG montre une progression très importante des sommes collectées par ce nouveau système.

Source : Etude KPMG sur le financement participatif, premier semestre 2018

 

Et, ce n’est que le début ! Les spécialistes pensent que cette progression va se maintenir et prendre un essor considérable dans les 20 prochaines années.

La finance participative est dans l’air du temps. Notre société revient à des valeurs telles que le partage, la solidarité, le réel, et cherche à vivre autre chose qu’une simple réussite personnelle. Une nouvelle génération désire s’éloigner d’un modèle individualiste et donner du sens à ce qu’elle fait en investissant dans l’économie réelle.

C’est sur ces valeurs que ce système de financement est fondé : partager à des amis, des proches et des connaissances, un projet qui va toucher le cœur de ces derniers et les inciter à donner ou prêter pour voir un projet se concrétiser. C’est un véritable retour à la solidarité familiale et amicale, à la réussite collective, qui apporte une satisfaction à tous !

Malgré ce beau système et ces belles valeurs, la réalité rencontrée par les porteurs de projet est parfois bien différente. Pour expliquer cela il y a d’une part les mentalités qui sont encore entrain de changer, et d’autre part, la nécessite de faire un effort de communication pour rendre un projet lisible par tous.
Très souvent, deux idées reçues sont entendues :

  • Qu’il suffit de poster en ligne un projet sur une plateforme pour collecter des fonds facilement
  • Que plus la plateforme est grosse en nombre d’abonnés, plus la réussite est possible

Et pourtant, ces affirmations ne sont pas exactes et peuvent être limitatives. Imaginez, c’est un peu comme si on jetait une grande corbeille dans la mer en espérant qu’elle se remplisse de pièces toute seule. Vous l’avez deviné, cela ne fonctionne pas ainsi…

Nous vous partageons aujourd’hui  5 clefs nécessaires pour mieux réussir vos campagnes de levée de fonds.

 

 

1. Une plateforme ne suffit pas !

Nous profitons de ce billet pour répondre à une première idée préconçue, et régulièrement rencontrée :
plus la plateforme est grosse en nombre d’abonnés, plus la réussite est possible

Qui se lève le matin en se disant : « Tiens, je vais donner 50 € à un projet ? » Personne.

Il est illusoire de compter uniquement sur les personnes abonnées à une plateforme pour abonder dans une cagnotte. Si le premier cercle du porteur de projet, à savoir les amis et les proches, n’est pas informé du démarrage d’une campagne et du lien menant vers la page web du projet sur une plateforme, c’est presque l’échec assuré.

Les gens soutiendront un projet parce qu’une information leur sera parvenue, leur donnant les informations sur un projet, le besoin et le lien menant vers la levée de fonds.

Si personne de ce premier cercle (les amis proches, la famille) ne donne, c’est que le projet n’a pas su toucher les cœurs, et aura peu de chances d’atteindre des connaissances ou des inconnus. Certaines statistiques montrent que parmi les plus grosses plateformes, comptant des centaines de milliers d’abonnés, un très faible pourcentage de dons viennent de ces abonnés.

La force du réseau personnel, la description du projet et la communication sont des éléments incontournables de la réussite d’une campagne. Pour aller plus loin, retrouvez notre article « La question pas drôle… ».

 

 

2. Touchez les cœurs

Les besoins sont présents partout autour de nous, et les gens sont très sollicités. Pour quelle raison donneraient-ils plus à un projet qu’à un autre ?

Une personne qui connait personnellement un porteur de projet ou qui le suit depuis quelques temps, lui accorde un indice de confiance plus élevé qu’à un inconnu. Elle a certainement déjà entendu parler du projet, trouve cela génial. Par extension, souvent, elle désire alors s’associer à l’enthousiasme et participer à la réussite de la campagne et du projet.

Pour toucher les cœurs, assurez-vous que :

  • La description du projet fasse honneur à votre idée tant sur le fond que la forme
  • Que tous vos supports de communication traduisent votre enthousiasme
  • Que votre projet est abouti : mettre un projet en ligne va susciter des questions et venir tester votre projet. Êtes-vous prêt à y répondre ?

Deuxième idée préconçue à bannir : fuyez l’idée qu’il suffit de faire une campagne sur le web pour récolter des fonds. C’est vous, votre projet et votre premier cercle d’amis et de proches qui allez faire la différence et la réussite de la levée de fonds.

 

 

3. Communiquez aux trois cercles

Le 1er cercle est constitué des proches, de la famille, des amis. Ce sont eux qui doivent allumer la mèche de votre campagne.

Une plateforme de financement participatif est un outil technique, et non un gage de réussite. Il permet de collecter et de communiquer nationalement et internationalement en temps réel et constamment, mais cela nécessite un effort conséquent : communiquer !

Le 2ème cercle est constitué des connaissances, et le 3ème cercle représente les abonnés de la plateforme qui ne vous connaissent pas : le grand public.

Il faut réussir à se rendre accessible et lisible envers ces 3 cercles.

Pour cela, il ne faut pas hésiter à utiliser tous les moyens disponibles pour communiquer, informer et indiquer à tout le monde qu’une campagne est lancée !

C’est comme si vous aviez une boutique d’une grande marque renommée, à Paris, mais que vous n’aviez aucun panneau indiquant comment et où vous trouver, ni une devanture montrant clairement qui vous êtes et ce que vous faites. Vous avez un super projet, vous surfez sur un super outil, une plateforme de financement participatif, mais vous vous retrouvez dans une marée de rue et de dédales, le web. A vous de faire votre place ! Après avoir placé quelques panneaux de signalisation (réseaux sociaux, mails, médias…) et mis en place une belle devanture (page projet) qui fasse honneur à votre idée, vous déjà verrez une différence et vos 3 cercles pourront être touchés !

 

 

4. Communiquez avec régularité

Un mail à tout le monde au début d’une levée de fonds et attendre que les gens donnent, ce n’est jamais suffisant.
La communication doit-être régulière durant une campagne avec le but de rappeler à un réseau les délais de la levée de fonds, donner des nouvelles de l’avancement de la campagne, susciter l’intérêt.

Apportez de la fraîcheur et de l’actualité dans votre levée de fonds. Un projet est quelque chose de vivant puisqu’il est composé d’êtres-humains et qu’il est en mouvement perpétuel. Montrez cela !

Dans une campagne de financement participatif, l’effort de communication ne commence pas lors du lancement de la campagne, mais en amont. Prévenez votre entourage du démarrage imminent d’une levée de fonds et de l’enjeu que cela représente.

Il est primordial que le 1er et 2ème cercles soient déjà au courant qu’une campagne va arriver dans les jours qui précèdent le lancement. Préparez un démarrage fun et qui suscite l’intérêt. Ainsi les gens sont préparés et lorsque cela démarre, et ceux qui croient dans le porteur de projet et le projet seront déjà prêts à donner.

Suite à ce travail, les premiers jours de collecte vous montreront très vite si le projet suscite de l’intérêt ou non.

Les derniers jours sont une étape importante où vous devez relancer tout le monde et communiquer sur la fin imminente de votre campagne. C‘est principalement dans les 7 premiers jours et les 7 derniers jours qu’une levée de fonds est très efficace. Ne perdez pas espoir et persévérez ! Communiquez régulièrement même dans les périodes de creux.

 

 

5. Trouvez le juste montant

Une somme disproportionnée par rapport à votre projet n’est pas crédible et peut-être un frein important à la réussite d’une campagne. Trouver le juste montant et le bon mix de financement pour un projet relève parfois d’un casse-tête. Mais, il est primordial de prendre le temps de valider cette étape avec rigueur et précision, pour optimiser la levée de fonds et ne pas handicaper la concrétisation du projet.

Un montant exorbitant peut faire peur, tout comme un montant demandé sans détail et sans justification de l’utilisation des fonds. Rigueur, précision et travail préparatoire en amont sont une étape incontournable au lancement d’une levée de fonds ! 

 

L’équipe Multiplee a à cœur la réussite globale des projets, et non seulement la réussite des levées de fonds. C’est pour cette raison que nous étudions votre projet avec attention, pour identifier le niveau d’aboutissement et la cohérence qui se dégage de votre projet.

Si vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus, contactez-nous par email : contact@multiplee.fr

Belle semaine à vous et à bientôt !

 

 

 

 


Sources :