Il existe un principe simple dont on parle très rarement et pourtant si efficace et impactant. Nous parlons ici du « Cercle vertueux de l’investissement perpétuel ». La société Dynamis Finances développe la plateforme de financement participatif Multiplee depuis le mois de Février 2017 et propose actuellement un service d’intermédiation en don et en prêt participatif.

Le Crowdfunding ou Financement Participatif est en un mouvement en vogue, un mouvement tendance, qui révolutionne quelque peu la façon de financer les projets et de placer son argent. Si nous avons voulu vous proposer l’outil Multiplee c’est parce que ce qui motive ce mode de financement est un ensemble de principes qui nous sont chers, tels que le cercle vertueux de l’investissement perpétuel. Découvrez avec nous ce principe qui provoque chez nous une motivation immense à vous accompagner dans le financement de vos projets et à vous proposer des projet sérieux avec un fort potentiel pour que vous puissiez investir !

Investir libère le service

 

Partant du principe que chacun est créé avec un but précis, chaque organisation est elle-même créée avec une mission spécifique à remplir.

Très souvent, la société qui nous entoure projette une image très capitalistique de l’entreprise. On lui attribue une vision limitative de sa raison de vivre, considérée comme une simple source de revenus, et dans le pire des cas comme un instrument d’abus de pouvoir sur les personnes qui y travaillent.

Pourtant, l’entreprise peut tirer sa raison d’exister d’une volonté beaucoup plus noble : être au service des autres en répondant à un ou plusieurs besoins de la société.
La finalité change. Son but n’est plus de chercher à gagner un maximum d’argent via un projet entrepreneurial et de servir ses intérêts propres, mais plutôt d’apporter un changement positif à son environnement et de servir des intérêts communs. De nombreux exemples existent et méritent d’être davantage mis en lumière !
Il est également important de se rappeler que la volonté d’avoir un impact social et environnemental positif, n’enlève aucunement l’importance d’avoir un modèle économique durable. Ce sont des aspects complémentaires et indissociables.

Investir dans le projet d’un ami, d’un proche, d’un collègue, d’un inconnu… peut avoir un effet démultiplicateur et un impact très positif sur la société.

Le saviez-vous ? La France est championne de l’épargne ! En 2015, 212 milliards d’euro ont été mis de côté par mesure prudentielle de la part des épargnants, « en cas de besoins ». Anticiper les besoins de demain est une bonne chose mais une grande partie de cette épargne est très peu investie dans l’économie réelle et productive. De nombreux français mettent leur épargne sur un livret A qui ne rapporte plus. Et ce placement ni attractif, ni productif, peut être ponctionné par la banque en cas de difficultés de celle-ci.Le cumul total de l’épargne des français fin 2016 était de 4.460 milliards d’euros et le calcul du patrimoine total des français dépasse les 10 000 milliard d’euros. 

Qu’est-ce que le cercle vertueux de l’investissement perpétuel ?

L’investissement provenant de multitudes de personnes (crowdfunding) permet à des idées de se concrétiser. Ces projets libèrent des richesses et des ressources qui à leur tour peuvent financer d’autres entreprises. Ce principe simple est celui du cercle vertueux de la circulation de capitaux ou de l’investissement perpétuel.

Le financement participatif est ou outil qui permet à ce cercle vertueux de s’enclencher. Et à la différence des simples dons, le prêt participatif permet aux investisseurs de rester propriétaires de leur fonds investis. Il s’agit d’une alternative parmi d’autres qui permet d’entrer dans cette dynamique et investir une épargne endormie de façon utile et dont vous pouvez contrôler l’éthique, l’impact et suivre les projets.

Le Prêt Participatif

Le prêt participatif permet à tout particulier qui le souhaite de prêter de deux façons :

  • Prêt rémunéré : possibilité d’investir max. 2000€ / personne / projet.
  • Prêt solidaire : possibilité d’investir max. 5000€ / personne / projet

Mise à part cette limite d’investissement par projet, il est possible d’investir dans autant de projets que vous le souhaitez. Cela permet ainsi de répartir et réduire le risque pour les investisseurs.

Cette forme d’investissement permet de choisir directement le projet qui vous tient spécialement à cœur, et de se sentir utile dans la concrétisation d’une idée. En plus de cela l’investisseur bénéficie d’une analyse en amont de la part de la plateforme, qui évalue les projets suivant des critères éthiques et professionnels. Bien que cette analyse n’enlève pas le risque, celle-ci permet de sélectionner des projets sérieux avec un réel potentiel.

Et ensuite …

Dès lors que le prêteur aura récupéré son argent, celui-ci est libre de le réinvestir dans un deuxième projet.

Le cycle vertueux de l’investissement se met en route.

Cette même somme aura été utilisée  une seconde fois et aura permis :

  • Le démarrage de 2 projets
  • Un impact démultiplié par la création d’un ou plusieurs emplois et des réponses concrètes à des besoins de société
  • Et, selon les cas, aura rapporté des intérêts à l’investisseur

C’est ainsi que les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Imaginez que des milliers de français entrent dans ce cercle vertueux de l’investissement perpétuel. Combien de projets, d’idées, de vies seront impactées par ce principe simple de la circulation des capitaux ?

 

Deux images parlantes

 

La Mer de Galilée

Voici un exemple observable dans la nature et qui illustre ce principe. En Israël il existe deux mers, la mer de Galilée et la mer morte. Ces deux mers distinctes sont alimentées par la même source, le Jourdain. Dans la mer de Galilée il y a la vie, et des espèces uniques au monde. Dans la mer morte, comme le porte bien son nom, la vie s’est retirée.

Quelle est la différence entre ces deux mers, alimentée par la même source ?

La mer de Galilée reçoit et redistribue son eau, alors que la mer morte ne fait qu’en recevoir et l’accumule sans jamais la faire circuler.

Le sang

En Hébreux, le mot argent se dit Damim et le sang se dit Dam.

Le même mot définit à la fois le sang et la monnaie. Tout comme le sang doit circuler pour que la vie demeure, il en est de même pour la monnaie. Ce sont deux éléments qui nécessitent une circulation pour apporter la vie. Quand le sang arrête de circuler dans le corps humain, la vie part. Il n’est pas anodin qu’un même mot puisse être utilisé pour nommer des éléments qui paraissent non reliés. Et pourtant !

« L’or non plus n’est pas fait pour être détenu et accumulé mais bien pour servir à une circulation et à une communication, comme on l’a déjà souligné à propos de Damim. Cette fonction est renforcée par le mot Hébreux qui désigne l’or : Zehab qui signifie : ceci pour donner (ze-hab), d’où le mot ahava, l’amour. Ce n’est pas l’or qui caractérise l’amour mais l’amour qui caractérise l’or. L’amour est le don le plus précieux et le moins rémunérable. Un amour rémunérable se dégrade en prostitution… C’est pour cela que le verset suivant précise que cet or était bon (tov), c’est-à-dire compatible avec la valeur essentielle de la Création et non pas en contradiction avec elle. » — Raphaël Draï, « L’économie chabbatique » 

Sans échange, il n’y a pas de vie. Et il en va de même dans l’économie, où l’accumulation a pour conséquence l’appauvrissement, tandis que la redistribution par l’investissement produit la libération et la multiplication de ressources.

Le principe en action 

 

Voici un exemple concret où l’investissement a donné vie à un projet.

En Janvier 2011, une plate-forme logistique , ReVivre Pays d’Oc, est créée à Toulouse  par un collectif d’épiceries sociales et solidaires. La nouvelle structure est en charge de leur approvisionnement  via la recherche de produits alimentaires, d’hygiène et de santé donnés ou achetés ainsi que leur stockage et distribution.

 

Fin 2012, avec un salarié, le premier bilan de la plate-forme donne un chiffre d’affaire de 180 000€, pour un tonnage de 350 tonnes à destination d’une vingtaine d’épiceries. Faisant face à un besoin de trésorerie pour assurer son développement, la plate-forme reçoit  alors le soutien d’un particulier désirant mettre ses économies, placées alors sur une assurance-vie, au service d’une œuvre utile et générant de l’emploi. Une somme de 30 000€ est ainsi  prêtée sans intérêts pour une durée de 24 mois.

Fin 2014, c’est-à-dire en seulement 2 ans, le prêt est intégralement remboursé et la plate-forme voit ses résultats multipliés par 3 ! Soit 550 000€ de chiffre d’affaires, 990 tonnes de produits distribués et 80 structures d’aide alimentaire servies. A ce jour, 4 emplois ont été créés. Sans cet investissement, le développement se serait tout de même fait en raison de la constance du besoin, mais cette croissance aurait eu lieu dans un contexte financier difficile et sur une durée beaucoup plus longue. Au final, ce sont des milliers de familles en situation de précarité qui n’auraient pu être aidées aussi rapidement et efficacement.

En ce qui concerne le prêteur, particulièrement heureux de ces résultats, il renouvelle ses investissements dans l’économie sociale et solidaire !

Tout comme le don peut-être entièrement adapté à certains projets, le prêt peut également être une solution qui fait entrer le porteur de projet ainsi que ses investisseurs, dans une nouvelle dynamique de démultiplication de potentiel !

On pense souvent à la façon d’aider un ami, un collègue, un proche, à se lancer dans son aventure entrepreneuriale. On se sent aussi très vite démunis face à leurs défis. Il n’est pas toujours facile de savoir comment procéder pour aider « au mieux » et de manière la plus durable, pour le créateur et pour soi-même.

Alors, à partir d’aujourd’hui, pensez aussi aux enjeux du cercle de l’investissement perpétuel, et comment vous pouvez entrer dans cette dynamique ! Devenez Multipleer à votre tour.

 

Découvrir les projets